Les Incontournables

PONT L’ABBÉ, une ville de la tradition Bigoudène

Cœur battant et carrefour du pays bigouden, Pont-l’Abbé offre une mosaïque de commerces: magasins de décoration uniques, antiquités et brocantes où l’on fouine pour dénicher des perles rares, une dizaine de galeries d’art, un centre-ville très agréable jalonné de jolies boutiques. Les places s’animent avec le grand marché le jeudi matin toute l’année : produits régionaux et du terroir, alimentation, vêtements, linge de maison, objets de décoration, artisanat…

Découverte du Musée Bigouden : aménagé dans le donjon médiéval de l’ancien château des Barons du Pont, le Musée Bigouden déroule en hauteur ses quatre salles d’exposition. Le cadre de vie paysanne et maritime, le mobilier et l’artisanat, les costumes et les coiffes richement brodés de ce pays, en font un musée d’art et de tradition populaire digne d’un grand intérêt.

QUIMPER, capitale culturelle

Quimper, préfecture du Finistère, est une cité millénaire labellisée « Ville d’art et d’histoire ». Quimper dispose de quatre musées permanents : le Musée des Beaux-Arts, le Musée Départemental Breton, Centre d’Art Contemporain et le Musée de la Faïence.

Capitale commerciale du Sud Finistère, la ville bénéficie d’un nombre important de commerces, artisans et services situés dans des rues piétonnes animées aux noms évocateurs : place au Beurre, rue du Sallé, rue des Boucheries, rue Kéréon (cordonniers).

CONCARNEAU, la ville bleue

Difficile de résister à ce joyau qu’est la ville-close, enchâssée dans ses fortifications au cœur de Concarneau et d’une des plus belles baies de Bretagne. Pourtant, en vous évadant de ses chemins de ronde et de ses ruelles, d’autres charmes se dévoilent, dans son port de pêche ou sur ses plages.

Vous voici prévenu ; la ville-close est l’un des sites les plus visités de Bretagne. En été, mieux vaut choisir le matin pour l’aborder. Sur un îlot de 350 m de long et 100 m de large, elle se signale par un convivial beffroi et un cadran solaire. Deux petits ponts vous ouvrent les portes des murailles. Artère principale, la rue Vauban est bordée de charmantes maisons aux enseignes en accord avec la cité. Sur les côtés, des ruelles pavées s’échappent jusqu’à des ouvertures donnant sur le port de pêche.

PONT-AVEN, cité des peintres

Dès 1865, une colonie cosmopolite d’artistes s’installe et peint à Pont-Aven. Mais c’est seulement après 1886 que Gauguin, Bernard et Sérusier passent Pont-Aven à la postérité en faisant jaillir de nouvelles idées picturales. Le mouvement, aujourd’hui mondialement connu sous le terme « Ecole de Pont-Aven », est considéré comme les bases de l’art moderne.

L’aventure se découvre au Musée des Beaux Arts. Classé « Musée de France », il possède 850 œuvres d’art dévoilées dans l’exposition permanente et au fil des expositions temporaires annuelles.

 

FrenchDutchEnglishGerman